www.mairie-amfreville-sur-iton.com :: Nous contacter ::

Amfreville-sur-Iton

Restauration de l'église en 2013

| Travaux extérieurs | Travaux intérieurs | Campagne de souscription 2013 | Quels travaux ? |

Travaux extérieurs

Des pierres du soubassement étaient très endommagées, principalement côté sud et chevet. Elles ont été remplacées.
Afin d'éviter de nouvelles dégradations du pied des murs, des gouttières et des descentes d'eau ont été installées. Des puisards reliés à un réseau enterré collectent les eaux de pluie.
Le terrain a été reprofilé pour adapter les penses afin que les eaux pluviables ne restent pas au pied de l'édifice.

Haut

Travaux intérieurs

Description

Les travaux se sont déroulés entre novembre 2012 et mars 2013.
Il y a eu la dépose de la voûte et des pièces de charpente défectueuses sur les 2 travées de la nef côté choeur.
La dépose a mis en évidence des poutres "pourries" qu'il était urgent de restaurer.

Petit lexique des éléments de charpente : schema_charpente
echafaudage Voici l'échafaudage intérieur vu du porche d'entrée. A gauche on aperçoit la voûte déposée de la 2ème travée de la nef. echafaudage
nef_sud Il s'agit de l'angle du mur séparant la nef du choeur, côté sud. on voit l'entroit où reposait l'entrait. Sur la photo ci-contre à droite, on voit l'entrait contre le mur. nef_sud
mur_est L'entrait situé contre ce mur a été enlevé pour être remplacé. Cette pièce devait être fragile à l'origine, car 2 corbeaux avaient été scéllés à gauche pour la soutenir.
Un panneau de bois surlequel était fixé le christ en gloire, avait été placé au centre. Lorsqu'il a été déposé, un escalier donnant sur le comble du choeur a été révélé.
mur_est
nef_nord nef_nord On voit ici le côté nord de la nef, avec la dépose de la voûte. La sablière recouverte de plâtre a été complètement enlevée et une neuve sera posée à la place.
On aperçoit la préparation de l'extrémité des 2 entraits : les morceaux défectueux ont été coupés et la poutre sera assemblée "en trait de jupiter" avec la partie neuve.
Sur la photo suivante, les 2 entraits ont été réparés.
nef_nord
nef_nord Dans la première travée nord, qui correspond à la jonction avec le clocher, on voit que le pied des poutres le long du mur est pourri.
nef_nord
nef_nord Dans la deuxième travée nord, au-dessus de la chaire, on voit que l'extrémité de l'entrait avait été rempacé par des briques maçonnées. nef_nord
choeur Et avant de redescendre, on ne peut qu'admirer le choeur vu du haut de l'échafaudage.

Financement

Le plan de financement est finalisé.
Le montant des 3 lots : maçonnerie, charpente, couverture s'élève à 146 619 € HT, auxquels il faut ajouter les frais d'architecte et de coordination de chantier.

Nous avons obtenu des participations :

Les travaux dureront environ 6 mois. L'accès à l'église pourra être difficile durant cette période.

La campagne de souscription privée continue.
Vous pouvez faire vos dons par l'intermédiaire de la Fondation du Patrimoine.


Haut

Campagne de souscription


Bulletin de souscription (.pdf - 257 ko)



L'église a traversé les siècles grâce aux soins des habitants qui nous ont précédés et qui ont su l’entretenir.

Actuellement, les années et l’humidité ont fait leur œuvre et ont dégradé l’édifice menaçant sa sécurité.
En 2008, plusieurs morceaux de plâtre recouvrant les poutres, sont tombés lors d’un office, ne faisant heureusement aucune victime.
Des travaux de restauration s’imposent afin d’éviter une fermeture au public à échéance.

Pour financer les travaux de restauration de l'église, nous faisons appel :

Nous avons choisi de ne pas augmenter les impôts locaux pour ces travaux,
laissant la liberté aux habitants de financer ou non ce projet.

Le 29 octobre 2010, s'est déroulée la cérémonie officielle de signature de la convention entre la commune d'Amfreville-sur-Iton et la Fondation du Patrimoine, en présence de :

Grâce à cette convention, la fondation peut percevoir des dons pour partie déductibles des impôts.

La fondation nous allouera une somme doublant les dons recueillis à hauteur de 8.000 euros pour la première phase.

Article "Paris-Normandie" du 6 novembre 2010 :


Article "La Dépêche" du 5 novembre 2010 :

Haut

Quels travaux ?

Un diagnostic de la nature des travaux a été fait par un architecte des bâtiments de France, choisi par le conseil municipal.

L’ensemble des travaux a été estimé à un million d’euros.
Trois phases sont envisagées :

Ces dernières années, de précédentes opérations de restauration ont été menées :

Haut